Construction Broshure

Impress clients new and existing with elite construction brochures.

DOWNLOAD PDF

La dépollution, un impératif de taille

CASSIN TRAVAUX PUBLICS entreprend les projets de dépollution et de réhabilitation des industriels, collectivités, acteurs du BTP et de l’immobilier. Grâce à ses compétences, ses équipes interviennent du conseil jusqu’à la reconversion totale, quel que soit le polluant, proposant pour chaque situation la solution la plus efficace et responsable. Nous maîtrisons parfaitement les techniques de traitement de terres et d’eaux polluées.

La dépollution d’un sol  ? C’est rendre apte le sol à un nouvel usage. Qu’il soit industriel, résidentiel ou agricole. Il existe trois typologies de dépollution.

Dépollution par substitution de sol

La dépollution par « remplacement de sol » demande à ce que l’épaisseur du sol contaminé soit décapée pour être substituée par un matériau inerte.

La nature et le degré de dangerosité de la pollution demandent à ce que les terres excavées soient traitées hors site par des centres agréés. Après contrôles et tests, ces terres seront réemployées sur les chantiers comme matériaux inertes.

Dépollution par inertage à la chaux

La dépollution par inertage à la chaux est la plus développée aujourd’hui. Elle permet d’extraire les matériaux en place pour les traiter à la chaux et les remettre. Ce traitement à la chaux stoppe l’évolution de la pollution des nappes par confinement.
Cette solution est prise par Cassin Travaux Publics pour s’engager dans une démarche environnementale. Le matériau remis en place est un « éco-matériau » parce qu’il est directement issu des déblais du chantier.

Dépollution par utilisation de bactéries

CASSIN TRAVAUX PUBLICS développe un procédé de traitement des pollutions par utilisations de bactéries aérobies. Ces organismes se nourrissent des polluants et dégradent ceux-ci. Cela permet d’aérer la terre et donc de favoriser la bonne croissance des colonies bactériennes.

Les polluants identifiés dans les sites et sols pollués

Hydrocarbures 32%
Hydrocarbures chlorés (CHC) 14%
Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) 13%
Métaux et métalloïdes 24%
Composés organiques volatiles (BTEX) 8%
Autres 6%
Cyanures 3%

Source : Medde/DGPR, Basol au 5 mars 2015. Traitements : SOeS, 2015

Vous avez besoin d’une expertise ?